Cuisine Orientale

Cuisine Orientale

La cuisine arabe (arabe : مطبخ عربي) désigne la gastronomie et les traditions culinaires des différentes cuisines du monde arabe et de la Mésopotamie. Composante majeure de la cuisine africaine, elle englobe ainsi de nombreuses pratiques d’alimentation régionales, dont les principales sont la cuisine levantine, et égyptienne. Elle est également proche des cuisines juive, berbère, méditerranéenne, turque et pied-noire, avec qui elle a des plats et des traditions culinaires communes.

La cuisine arabe est fréquemment marquée par le respect des interdits alimentaires issus de la religion musulmane (haram) : les mets à base de porc et l’alcool y sont généralement prohibés, et les aliments sont parfois préparés de manière rituelle (halal).

Les principaux plats de la cuisine arabe sont communs à de nombreuses cultures locales : le taboulé, le houmous, les boulettes de viande (keftés), les mezzés, le fata’ir, le falafel, le chawarma.

Le maghreb borde la mer Méditerranée et comprend le Maroc, l’Algérie, la Libye, la Tunisie, la Mauritanie et l’Égypte. Cette région est marquée par sa diversité géographique, politique, sociale, économique et culturelle. La cuisine, le style culinaire et l’art de l’Afrique du Nord sont aussi divers que ses régions, ses peuples et son histoire. Les racines de la cuisine nord-africaine remontent aux anciens empires d’Afrique du Nord, notamment en Égypte, où de nombreux plats du pays et traditions culinaires remontent à l’Antiquité.

 

De quoi se composent ses plats ?

La majorité des plats sont à base de viande : poulet, veau, agneau, mouton… De plus, les délicieux mets maghrébins sont nécessairement préparés accompagnés d’épices (curcuma, paprika, piment, ras el hanout). Par ailleurs, et très souvent, ils sont également accompagnés de petits légumes, comme la pomme de terre ou la carotte. De plus, cette cuisine parfumée et harmonieuse, témoigne de l’hospitalité et des chaleureux accueils des Maghrébins. Dans la majorité des cas, la nourriture est servie dans un grand plat commun à tous les convives. Le pain oriental fera office de couvert. De même, il est primordial dans la cuisine orientale. Il accompagne pratiquement tous les plats.

À la fois chaleureux et gourmands, ces plats orientaux feront de vos repas de véritables moments de partages. Voguez du Maroc à la Tunisie en un battement de cils via l’extrême richesse gustative qu’octroie ces plats. Finalement, tout cela afin de découvrir les merveilles d’une gastronomie atypique et variée, la cuisine orientale.

 

On prépare un assortiment de mezzés pour l’apéritif ou l’entrée

Il est de coutume dans les pays orientaux de commencer le repas par un assortiment de mezzés à partager entre les convives. En Algérie et en Tunisie, on appelle cela la « kemia » et elle se destine à accompagner les boissons alcoolisées en début de repas. Chacun pioche dans ce qui lui plaît avec un morceau de pain pour une ambiance de partage et d’authenticité ! Si les fruits secs et les olives sont de rigueur, on apprécie surtout les salades de légumes cuits ou crus qui n’alourdissent pas en début de repas comme le taboulé, la salade de carottes au cumin, le caviar d’aubergines ou encore les poivrons confits.

 

La cuisine maghrébine, une gastronomie riche en saveurs.

Embarquez pour un voyage plein de saveurs au cœur de la cuisine maghrébine grâce à ce menu que nous allons vous proposez. Premièrement, nous allons commencer par l’entrée. Qui sera une entrée algérienne : le borek algérien. C’est une entrée incontournable du ramadan qui accompagne la harira. Il est farci de viande hachée avec des oignons, le tout est frit et servit pendant les repas. On pourrait le comparer aux nems des repas asiatiques. Il vous transportera vers des nouvelles saveurs.

Ensuite, nous passerons, sur un plat tunisien qui est le mloukhia. D’où vient le mloukhia ? Il a pour origine “Mouloukia”, ce qui veut dire royal, car c’était un plat aimé des rois. C’est un plat traditionnel pendant le mois sacré du ramadan. Il est fait de viandes, d’oignons et d’épices pour lui donner cette texture. Si le couscous reste un indétrônable. Le mloukhia devient de plus en plus un plat qui revient sur les tables maghrébines. En Tunisie, le résultat est une pâte lisse obtenue après 6 h de cuisson. Un ragoût de couleur vert foncé.

On mise sur la convivialité avec les plats orientaux uniques

Lors des fêtes ou des réunions de familles orientales, on aime rassembler ses proches autour d’un plat unique, généreux et convivial. Dans certains pays, il est toujours coutume de ne servir qu’un grand plat partagé entre tous, que l’on déguste avec les mains ou des morceaux de pain. On citera en priorité l’incontournable couscous ! Emblème de la cuisine maghrébine, il peut être à la viande, au poulet ou au poisson et se prépare d’une façon différente selon le pays, la région et même la famille. Le tajine est aussi un plat de fête par excellence au Maghreb et se décline à l’infini selon les produits de saison, même s’il met souvent à l’honneur des associations de saveurs sucrées-salées  avec l’ajout de miel, de dattes, d’amandes, de raisins secs…

Il est aussi fréquent de retrouver des saveurs sucrées dans les plats de la cuisine moyen-orientale. En Iran par exemple, on agrémente les plats de viande avec de la mélasse de grenade ou des noix. Le riz, qui y est l’aliment de base (comme le couscous au Maghreb), peut être préparé avec des airelles et autres fruits secs. On utilise dans cette cuisine des épices plus douces pour parfumer les plats comme le curcuma et la cardamome. Enfin, pendant le Ramadan, les orientaux aiment se délecter d’une soupe consistante et nourrissante qui mêle viande et légumes secs comme les lentilles ou les pois chiches. On l’appelle « shorba » en Algérie et « harira » au Maroc et elle se déguste avec un pain arabe ou une galette de semoule.

 

La chebakia, un délice du Maroc.

Enfin, nous passerons au dessert et non des moindres. Un dessert marocain qui le chebakia et très sucré. Très souvent servi avec du thé pour accompagnement. Il vous fera saliver et vous donnera envie de goûter. C’est un dessert fait pour les grandes occasions et durant le mois sacré du ramadan. Il est fait à base de farine, des graines de sésame et recouvert de miel. Il demande beaucoup de temps et d’application, car il faut être minutieux dans le pliage.

Avec de l’application et de l’amour, le résultat sera à la hauteur de vos attentes. Le goût sera au rendez-vous. Parfait pour offrir ou votre plaisir personnel : le chebakia est un dessert qui vous fera frétiller les papilles.

 

Xavier